Genèse du projet

Reconnue pour son enseignement, l’École Municipale de Musique et de Danse d’Illkirch-Graffenstaden a connu une évolution ininterrompue du nombre de ses élèves depuis 1995. Pour faire face à cet essor, les lieux d’enseignements se sont multipliés entraînant leur éclatement à travers toute la ville, parfois dans des lieux inadaptés aux pratiques proposées.

 

Au vu de ce constat et afin d’accueillir ces élèves dans les meilleures conditions, il est devenu évident pour la municipalité qu’un lieu totalement dédié à l’enseignement des pratiques artistiques devait voir le jour. Un nouveau lieu à la fois accessible, situé à proximité du centre-ville, avec assez d’espaces pour proposer des cours de musique et de danse mais également des nouvelles pratiques artistiques.

 

C’est sur un site emblématique de l’histoire de la ville, l’ancienne chaufferie SACM, que le projet s’est concrétisé. Après plusieurs années de travaux, la friche industrielle, entourée d’un écrin de verdure, s’est transformée en un lieu exceptionnel de plus de 2000 m², dédié à l’enseignement artistique. Baptisée la Vill’A, la nouvelle Maison d’enseignement et de pratique des arts a ouvert ses portes à la rentrée 2015.


Nouvelles disciplines

Suite aux demandes de ses usagers de découvrir et pratiquer d’autres activités artistiques, il est apparu nécessaire, lors de la création de ce projet, de développer l’offre des enseignements de l’École Municipale de Musique et de Danse. Tout en gardant l’offre actuelle de l’école, la Vill’A proposera donc quatre nouvelles disciplines : le théâtre, le cirque, les arts plastiques et les arts numériques.

 

Cette évolution permettra ainsi d’élargir l’accès à ces enseignements à tous les publics, de la petite enfance aux aînés, en proposant des formats adaptés. Les pratiques collectives seront bien entendu toujours mises en avant, car elles restent le meilleur moyen pour les élèves de progresser tout en créant un lien social.

 

L’enseignement des pratiques artistiques reste un vecteur essentiel de la démocratisation culturelle. De part ses liens étroits avec l’Illiade, la Vill’A sera un pont entre les pratiques amateurs et professionnelles. Des rencontres et des échanges seront proposés tout au long de l’année, tout comme de nombreux rendus d’ateliers. Les liens avec les associations locales seront également mis en avant avec l’accueil en son sein des ensembles de l’Harmonie Municipale Vulcania ou encore le Chœur de l’Ill.